Ce n'est pas peu de chose
que de méditer sur un livre ;
cela dépasse de bien loin
la conversation
la plus étudiée, où l'objet change
aussitôt par la réflexion.
Le livre ne change point,
et ramène toujours.
Il faut que la pensée creuse là.

Alain (Émile-Auguste Chartier),
Les Idées et les âges, 1927.



http://www.wikio.fr
chèvre

Roseau

ou Le Parti d'en livre

Journal d'Eric Blair - Villa Simont, 8 janvier 1939



Trois œufs.

Coût de l'envoi de quatre colis plutôt lourds vers l'Angleterre : environ 400 F. Deux autres un peu moins lourds : environ 100 F les deux. Les tracasseries administratives dans les postes, ici, sont encore pires qu'en France. Les deux que E. & moi avons expédiés personnellement nous ont pris plus de deux heures. En premier une demi-heure environ d'attente pour arriver au comptoir. Ce n'est pas dû à Noël parce que c'est toujours pareil. Le remplissage interminable de formulaires & la recherche habituelle par les fonctionnaires, dans de grands livres, pour trouver les formulaires adéquats. Ensuite, la remontrance habituelle sur les paquets insuffisamment protégés. L'un n'a pas une ficelle assez solide, l'autre, enveloppé d'un tissu, devrait être cousu. Plainte parce que les paquets ne sont pas scellés. Repartir acheter de la cire à cacheter. Ce genre de choses paraissent inhérentes aux bureaux de poste français. Notons que les plus petits fonctionnaires ici, du type de ceux qui en Inde seraient Indiens, sont Français ; p. ex. tous les employés des bureaux de poste & des autres bureaux & même la plupart des agents de la circulation. Le remplacement par des employés natifs, à l'évidence, n'existe pas. La plupart des Arabes qui sont en contact  avec des Européens parlent un peu français, mais je n'ai pas encore rencontré un Arabe dont le français est parfait.

Au réveillon de Noël, il y avait un fort gel ici, il a fait beaucoup de dégâts. De la variété de la végétation à ce que les Arabes disent, je ne pense pas que ce soit habituel. Notons, cependant, que les oranges & les citrons n'en ont pas été affectés.

Les Français, ici, semblent faire encore moins attention à Noël qu'en France. Ils célèbrent le Nouvel An. Les Arabes sont tous au courant de ce Nouvel An & l'utilisent comme prétexte pour mendier. On dit qu'il y a moins de touristes que d'habitude cette année.

Les gens cueillant la luzerne la tirent à la main au lieu de la couper à la faucille, cela permet de gagner un ou deux pouces sur chaque plant. Les gens du petit village enceint de murs, près de la maison, donnent l'impression de posséder en commun leur terre, car ils produisent & y font le même travail — désherbage, labour, etc. — ensemble.

Ai examiné récemment la tombe enceinte de boue d'un homme qui devait être plutôt riche. Un tombeau cimenté selon le schéma habituel, avec une sorte de petit four à la tête pour, de toute évidence, brûler les offrandes. Aucun nom sur la tombe. Sur un arbre au-dessus de la tombe, une variété de petit charme, une sorte de petite bourse en cuir. À l'intérieur, un ruban de laine & un papier écrit.

proposé par Arthur Morneplaine (lire le m@nuscrit).



Roseau, mis à jour le 11-04-2009

réagir ?

édité par Christian Domec Licence Creative Commons édité par Christian Domec
*