Le temps de lire,
comme le temps d'aimer,
dilate le temps de vivre.

Daniel Pennac,
Comme un roman, 1992.



http://www.wikio.fr
chèvre

Roseau

ou Le Parti d'en livre

Journal d'Eric Blair - Marrakech, 9 octobre 1938



L’autre quotidien, parfois disponible, est Maroc matin, illustré, de Casablanca. Beaucoup plus à gauche que les autres. Papier & impression médiocres, manifestement guère prospère & peu mis en évidence, en fait rarement disponible.

Après la fin de la crise, tout le monde ici manifesta un grand soulagement & beaucoup moins d’impassibilité que pendant la crise elle-même. Une Française instruite, ayant un emploi officiel, que nous connaissons personnellement, a écrit une lettre de félicitations à Daladier. Il est parfaitement évident, au ton de la presse, que, même dans les grandes villes où il y a un prolétariat blanc, il n’y avait pas le moindre enthousiasme à l’idée d’aller faire la guerre pour la Tchécoslovaquie.

J’ai eu tort de penser que le travail du laiton, etc. était effectué exclusivement par des Juifs. En fait, les Juifs & les Arabes exercent le même genre de métiers. La plupart des travaux de fabrication des charrues en bois, des cuillères en bois, des ustensiles en cuivre ou laiton, & même quelques activités de forge, sont faits par de très jeunes enfants. Des enfants qui n’ont certainement guère plus de 6 ans réalisent les tâches les plus simples. Les enfants d’environ 8 à 10 ans travaillent avec l’herminette & le ciseau très soigneusement & avec une grande habileté. Les enfants presque trop jeunes pour se tenir debout sont mis à contribution pour, par exemple, éloigner les mouches des tas de fruits. La menuiserie arabe, bien que plutôt sommaire & réalisée avec des outils très primitifs, est vraiment bonne, mais ils semblent utiliser du bois vert qui, bien sûr, est susceptible de se déformer. Les ages des charrues proviennent directement de branches vertes coupées. C’est probablement dû au manque d’investissement & d’espace de stockage. Il est également évident que les paysans doivent acheter une nouvelle charrue chaque année.

Les employées femmes touchent moins que les hommes. Madame V. paie Aicha, sa cuisinière générale, 6,50 F par jour, mais 5 F semble plus habituel, & dans certains cas 3,50 ou même 3. En aucun cas, la domestique obtenant un tel salaire ne disposera de nourriture ou de logement. A. est une très bonne cuisinière qui serait évaluée à 50 £ l’année plus les frais de logement en Angleterre.

Ici, la plupart des animaux de monte ou de bât sont extrêmement bon marché. Les prix suivants sont relevés de la foire animalière de Bab el Khemis (certains sont sujets à réduction si l’on marchande). Chameau adulte, mais assez petit : 300 F. Cheval de monte, 15 à 16 mains, apparemment bon : 275 F. Ânes : 75 à 150. Vache laitière : 650 F. Mules : 250 à 1 000 F(a). Le prix élevé des mules est dû à ce qu’elles sont montées par des hommes riches, la mule étant, en fait, l’emblème de la richesse. Chèvres (très médiocres) 30 à 50 F.

Prévalence immense de la cécité, ici. Dans les quartiers les plus pauvres, on peut croiser trois à quatre aveugles en 50 yards. Quelques mendiants aveugles sont certainement des imposteurs, mais la cause principale est sans doute ces mouches qui s’agglutinent sans cesse autour des yeux des enfants. Curieusement, les enfants au dessous d’un certain âge, disons 5 ans, semblent ne pas faire attention aux mouches.

Les femmes arabes, bien que presque toujours voilées, sont tout sauf timides, elles ne se gênent pas pour circuler seules, se disputer, marchander, etc. Elles ne semblent pas du tout inhibées par leur voile. Les Arabes semblent attacher moins d’importance que la plupart des Orientaux à toucher & être touchés. Les hommes arabes circulent souvent main dans la main, & parfois main dans la main avec une femme (impensable pour certaines races orientales). Dans les bus, doux flirts entre les femmes arabes & les hommes européens. Les règles mahométanes de ne pas boire semblent être strictement observées : pas entendu parler d’ivresse. D’un autre côté, il y a beaucoup de fumeurs d’une espèce de drogue nommée kif, qui est en tout cas censée avoir des effets stupéfiants, on la dit illégale, mais on peut s’en procurer partout. Ici, les Européens ne sont pas admis dans les mosquées.

Les autorités françaises ont engagé une sorte de police spéciale, force connue sous le nom de Sûreté, qui est armée de matraques & appelée lorsque des criminels se rassemblent. Je n’ai pas encore d’informations fiables & précises, mais il apparaît que celle-là ou la police régulière peuvent ordonner sommairement le tabassage des voleurs, etc. Ces raclées sauvages sont administrées sans procès.

En ai vu un bon nombre de la Légion étrangère. Ils ne paraissent pas être des ruffians bien dangereux. Presque toujours de piètre condition physique. Uniformes encore pires que ceux des conscrits.

Annonce officielle d’un poste d’enseignante dans une école publique de filles indigènes, il est évidemment attendu que l’enseignante soit fille d’un officier de l’armée ou quelque chose comme ça, salaire de 900 F par mois (environ 25/- la semaine).

Film français « Légion d’honneur », film de propagande correspondant aux « Lanciers du Bengale », traitant du Sahara français. Certaines différences sociales intéressantes. L’officier français parle aux hommes des tribus touaregs en grande partie par l’intermédiaire d’un interprète. Appelant deux hommes pour une tâche particulière, il appelle leur numéro & non leur nom. Les officiers (représentés plus ou moins comme aristocrates) fument des cigares bagués & portent leur uniforme en dehors du service, p. ex. sur le bateau revenant au pays.

En me procurant les journaux anglais de la période de crise, il est manifeste que la presse locale française a systématiquement minimisé tout ça, pour des raisons évidentes.

Au bazar une toute petite dose de thé (thé vert de Chine que les Arabes boivent abondamment) de peut-être ¼ à ½ once & environ 1 once de sucre, peuvent être achetés pour 25 centimes. Tout à fait impossible d’acheter des choses en si petite quantité dans la plupart des pays européens. Prix d’une tasse d’eau : 1 sou. On pourrait prendre ça comme voulant dire que le sou n’a aucun autre pouvoir d’achat.

N’ai pas encore vu un seul signe d’hostilité envers les Européens en tant que tels, de celle que l’on voit constamment dans les villes indiennes.

(a) 10 % de taxe payée par l’acheteur à chaque vente.

proposé par Arthur Morneplaine (lire le m@nuscrit).



Roseau, mis à jour le 05-04-2009

réagir ?

édité par Christian Domec Licence Creative Commons édité par Christian Domec
*