Il y a des livres dont
il faut seulement goûter,
d'autres qu'il faut dévorer,
d'autres enfin,
mais en petit nombre,
qu'il faut, pour ainsi dire,
mâcher et digérer.

Francis Bacon,
Essais de morale et
de politique, 1597.



http://www.wikio.fr
chèvre

Roseau

ou Le Parti d'en livre

Journal d'Eric Blair - 18 octobre 1938



Nous avons maintenant perdu 3 volailles en plus de celle qui a vraisemblablement été becquetée à mort. Les symptômes sont identiques — perte de puissance des pattes & tête tombante. Paralysie évidente qui est attribuée par les Arabes à un sombre parasite infestant les oiseaux. Aux causes & aux effets, ici, incertains. Le traitement des Arabes est de frotter avec un mélange de cendre de charbon de bois, de sel & d’eau. Il semble efficace. En tout cas, deux qui étaient légèrement touchées semblent mieux aujourd’hui & capables de courir dans tous les sens. Les 8 volailles restantes semblent maintenant en bonne condition, mais leur appétit est très faible même en tenant compte de leur petite taille. Elles ne mangeront jamais de maïs s’il n’est bouilli, & ne font pas beaucoup attention à la purée.

Chèvres domestiquées. Je traie la petite seulement une fois par jour & obtiens environ ½ pinte par jour des deux. C’est mieux que quelques jours auparavant. La petite a eu une diarrhée légère hier, probablement due à un fourrage trop vert & humide, donc maintenant je sèche la luzerne pour faire une sorte de foin. À peu près au même moment un mouton de M. Simont est mort mystérieusement — il aurait mangé trop d’herbage surgi après la pluie. Les chèvres peuvent manger presque n’importe quoi, p. ex. pelures d’orange, & une certaine quantité de maïs peut leur être donné s’il est cuit & mélangé avec de la purée. Ici, on ne peut disposer de flocons de maïs. Les chèvres suivent déjà & connaissent le chemin de leur abri.

Vu un lézard, ce matin, se promenant sur la vitre de la fenêtre. 4 pouces de long environ, plutôt boudiné, ressemblant à un alligator, queue épineuse. Le premier lézard vu au Maroc.

Un peu plus froid & aujourd’hui très calme.

D’énormes fourmis traînent deux grains de poivre & la brindille qui les relie. Des fourmis de tailles différentes transportent un grain de blé chacune.

Les volailles se sont perchées sur le nouveau perchoir pour la première fois cette nuit.

proposé par Arthur Morneplaine (lire le m@nuscrit).



Roseau, mis à jour le 05-04-2009

réagir ?

édité par Christian Domec Licence Creative Commons édité par Christian Domec
*