Il y a des livres dont
il faut seulement goûter,
d'autres qu'il faut dévorer,
d'autres enfin,
mais en petit nombre,
qu'il faut, pour ainsi dire,
mâcher et digérer.

Francis Bacon,
Essais de morale et
de politique, 1597.



http://www.wikio.fr
chèvre

Roseau

ou Le Parti d'en livre

Langues



La langue, même restreinte à celle d'expression française, est plurielle.

Les langues, donc, nous invitent à un voyage, spatial et temporel, à la découverte de genres littéraires qui appellent des styles et des graphies différentes. Les langues virevoltantes s'accommodent mal des artifices d'une glaciation, même passagère, des signes qui les composent. Elles se moulent, parfois avec élégance, dans des habits qui ne supportent ni hiérarchie, ni indifférence.

Repérer leurs traces, leurs couleurs, leurs transformations sera l'objet de cette rubrique.

« Quant à l'Orthographe, i'ay plus ſuyuy le commun, & antiq' vſaige, que la Raiſon:d'autãt que cete nouuelle (mais legitime à mon iugement) facon d'ecrire eſt ſi mal receue en beaucoup de lieux, que la nouueauté d'icelle euſt peu rendre l'Oeuure non gueres de ſoy recommendable, mal plaiſant, voyre contemptible aux Lecteurs. Quand aux fautes, qui ſe pouroint trouuer en l'impreſsiõ, comme de lettres trãſpoſées, omiſes, ou ſuperflues, la premiere Edition les excuſera, & la diſcretion du Lecteur Scauant, qui ne ſ'arreſtera à ſi petites choſes.

A Dieu, Amy Lecteur. »

Joachim Du Bellay, La Deffence et Illuſtration de la Langue Françoyſe, éd. 1549.

Derniers articles

Ni hiérarchie, ni indifférence



Roseau, mis à jour le 30-01-2008

réagir ?

édité par Christian Domec Licence Creative Commons édité par Christian Domec
*