La haine d'un sot livre
est un sentiment
très inutile en soi ;
mais qui a son prix
s'il ravive en nous
l'amour et La soif
de ceux qui sont bons.

Emile Faguet,
L'Art de lire, 1911.



http://www.wikio.fr
chèvre

Roseau

ou Le Parti d'en livre

Éditeurs



Est-il loin le temps où l'éditeur, appelé libraire, était, bien souvent, l'écrivain, le correcteur, le typographe, l'imprimeur et le diffuseur d'un livre ?

Certes, aujourd'hui, la division du travail fait son œuvre et segmente toute activité en tâches communément ingrates et répétitives.
L'extrême concentration de la « grande » édition participe à ce phénomène en se soumettant à des groupes multinationaux qui barons de la finance, de l'armement ou de l'aéronautique n'ont que peu de relations avec le livre. Vernis culturel ?

Pourtant, le rôle d'éditeur – comprenant l'activité dite de prépresse – est exercé souvent avec talent par une foisonnante « cohorte » de passionnés : de l'auto-éditeur, survivant mutant de notre libraire du XVIIe siècle, au directeur d'une collection prestigieuse.

C'est à la rencontre de ceux-ci que nous irons.

Derniers articles

Brumerge éditions
Rater mieux Barberine



Roseau, mis à jour le 15-05-2008

réagir ?

édité par Christian Domec Licence Creative Commons édité par Christian Domec
*